Ajouter ce site à vos favoris !
 
Votre actualité
International


image non disponible

« Penser global, agir local » appliqué au fleuve Sénégal.


L’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS) a confié à la SCP, et ses cotraitants la Compagnie d'Aménagement des Coteaux de Gascogne (CACG) et Centre de Suivi Ecologique (CSE), deux nouvelles missions qui s’inscrivent dans la continuité du Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux en cours d’élaboration.

Penser global…..
La première porte sur l’étude et la mise en œuvre d’un outil opérationnel de gestion de la ressource en eau à l’échelle globale du bassin-versant du fleuve. Ce travail permettra à l’OMVS de disposer, dès 2011, d’un outil de simulation et d’aide à la décision sur les possibilités d’aménagement et de gestion des ressources et des besoins en eau du bassin, par l’intermédiaire des ouvrages existants ou projetés.
Une dizaine de barrages sont, en effet, envisagés dans le bassin-versant, en complément à la retenue existante de Manantali (12 milliards de m3). Mais leur impact sur la gestion de la ressource est à ce jour mal connu.
L’outil simulera pour cela les différents scénarios d’aménagement proposés dans le SDAGE.
Le modèle qui va être construit intégrera :
- les aménagements nouveaux à prendre en considération : localisation, capacité de stockage, …
- la demande à prendre en considération (telle qu’elle est présentée dans le SDAGE) : usages consommateurs : irrigation, AEP, alimentation du bétail, utilisation industrielle et usages de contraintes de gestion : demande hydro-électrique, navigation, besoins environnementaux, soutien de la crue,
- les règles de gestion des ouvrages.

Les fréquences d’espérance d’apports, les chroniques climatiques sur lesquelles sont effectuées les simulations font également partie du jeu d’hypothèses.

Mais agir local….
La seconde mission a pour objectif d’étudier l’opportunité de la mise en place d’une politique de gestion locale concertée de l’eau et des milieux aquatiques sur les sous-bassins majeurs du fleuve définis dans le SDAGE.
Très attendue par les acteurs locaux de l’eau, qui l’ont appelée de leurs vœux dans les ateliers techniques de Bamako, Conakry, Nouakchott ou Dakar, cette mission permettra l’établissement d’un diagnostic de la situation, des propositions de mise en œuvre de gouvernance de l’eau locale, et proposera également une comparaison avec des études de cas de SAGE français.
Une manière de rendre plus concret et opérationnel pour les populations locales, un schéma défini à une échelle globale.