Ajouter ce site à vos favoris !
 
Votre actualité
Incendie du chateau du Tholonet, siège de la société du Canal de Provence dans la nuit du mardi 22 janvier 2008


Le château du Tholonet, siège de la SCP, et lieu emblématique pour de nombreux provençaux, a été en partie endommagé par un incendie qui s'est déclaré en milieu de nuit, le mardi 22 janvier 2008. Le feu a été éteint à 6h. Aucune victime n’a été à déplorer mais les dégâts sont importants.


Les circonstances de l’incendie et les dégâts matériels
A 2h40 du matin, le gardien du site a constaté qu'un feu s'était déclaré dans le château dont une partie est actuellement en travaux. Il a immédiatement donné l'alerte aux pompiers et gendarmes d'Aix en Provence et de Gardanne qui se sont rendus sur place avec des moyens très conséquents. Les dégâts sont importants, la toiture de la partie centrale du bâtiment a totalement brûlé ainsi que 400 m2 environ au deuxième étage. L'atelier de reprographie en contrebas du bâtiment central a été gravement touché, très certainement par un volet enflammé tombé du 2ème étage.
Cependant, comme des travaux de réfection des planchers du 2ème étage étaient en cours depuis le mois de novembre dernier, une partie du personnel (40 personnes sur 60) était déjà délocalisé dans des préfabriqués. Il n'y a donc quasiment pas de dégâts en mobilier de bureau et matériel informatique.

Le service de l’eau maintenu pour tous
Heureusement l’activité de la société n’est pas affectée. Au-delà de l’émotion bien légitime que le sinistre a suscitée, les agents sont tous à leur poste de travail, y compris les 30 personnes travaillant dans les bureaux du château qui ont été délocalisés dans des bureaux temporaires.
Le service de l’eau n’a pas été interrompu et reste assuré normalement pour les 45 000 clients de la société.

Le château du Tholonet
Le château est une bâtisse du XVIIème siècle devenue propriété de la SCP depuis 1959 après avoir appartenu successivement à la famille Galliffet et De Bovis.
Il est situé sur le site classé de la Route Cézanne (décret Malraux de 1959), et fait, à ce titre, partie du patrimoine provençal. La société tient donc tout particulièrement à assurer les travaux à l’identique et dans les meilleurs délais.