Ajouter ce site à vos favoris !
 
Votre actualité
Sécurité des barrages


image non disponible

La SCP participe au séminaire organisé par l'IME et le ministère de l’eau Marocain


A la fin 2014, le Maroc compte 139 grands barrages et presque autant de petits barrages en exploitation. Ces ouvrages mobilisent des investissements lourds et constituent des structures exceptionnelles qui font appel pour leur conception et réalisation, à des professionnels qualifiés et expérimentés. Ils font l’objet d’un suivi permanent et d’une maintenance régulière. Toutefois, ces ouvrages font peser sur les populations et les infrastructures à l’aval un risque non négligeable qu’il est important d’évaluer, de contenir et de maintenir à un niveau acceptable.

Si le souci de sécurité était toujours présent au Maroc, il n’était pas pour autant encadré par un dispositif juridique, législatif et réglementaire. C’est pourquoi, le Ministère Délégué Chargé de l’Eau entreprend de combler ce vide juridique par l’adoption d’un projet de règlement sur la sécurité des barrages.

Dans ce cadre, pour favoriser le transfert d’expérience, un atelier sur la sécurité des barrages a été organisé par l’Institut Méditerranéen de l’Eau (IME) et le ministère de l’eau Marocain. Cet atelier s’est déroulé, le mardi 3 mars à Rabah, en présence de Madame la Ministre Marocaine chargée de l’eau, de l’ambassadeur du Royaume d’Espagne, du secrétaire Général de la commission internationale des Grands barrages (CIGB), du président du comité Marocain des barrages (CMB) des représentants d’EDF, des experts Espagnols de l’IME et de la Société du Canal de Provence (SCP). Plus de 150 personnes ont assisté à cet atelier, lors duquel la SCP a présenté le cas spécifique des petits barrages.