Ajouter ce site à vos favoris !
 
Les aménagements hydrauliques dans le Vaucluse

Dans le département de Vaucluse, la SCP intervient sur le territoire du Calavon-Sud Lubéron. Son aménagement est le fruit d’une volonté locale forte.

Depuis des générations, les agriculteurs de la région de la vallée du Calavon et du Sud Lubéron se plaignaient de la précarité de leurs ressources, en eau notablement, insuffisantes au regard de celles de la plaine Durancienne et Comtadine.

L’agriculture traditionnelle au sec avait fait son temps : la vigne à raisin de table ne cessait de reculer – le verger de cerisiers vieillissants voyait sa mortalité s’accélérer avec les années sèches – l’élevage ovin disparaissait – les céréales au sec n’étaient plus rentable dans un petit parcellaire.

Seule l’irrigation pouvait permettre le renouvellement du verger des cerisiers et la récolte mécanique des cerises industrielles, la relance du raisin de table, le développement des productions légumières et arboricoles, la diversification et le maintien d’une agriculture compétitive.

 

 

Une volonté localeUne volonté locale
Face à l’enjeu économique, c’est dans une parfaite unanimité que les responsables professionnels et les élus locaux ont défendu avec pugnacité le programme d’équipement hydraulique du Cavalon – Sud Lubéron. Le parc Régional, souhaitant éviter un mitage de l’espace rural, fait de la pression urbaine, touristique et a voulu également, par ses investissements, conforter l’agriculture.

En 1980, le Conseil Général de Vaucluse décide de la réalisation de l’aménagement. Il la confie à la SCP, au titre de sa mission générale d’aménagement de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, dans le cadre d’une concession départementale. Depuis le 1er janvier 2015, le patrimoine hydraulique du Calavon et du sud-Luberon du département de Vaucluse a été transféré à la Région PACA.
 

 

Les travaux débutent en 1984Les travaux débutent en 1984
L’aménagement hydraulique de cette région située entre la Durance et la montagne du Lubéron d’une part, et dans la plaine du Calavon d’autre part, a débuté en 1984. Il concerne des infrastructures de transport et de distribution d’eau à buts multiples, dont la réalisation à terme d’équipement de 16 000 ha de réseaux d’irrigation et des ouvrages nécessaires à leur fonctionnement.

Dès le début des travaux, il avait été convenu avec le Conseil Général, les partenaires locaux concernés et les financiers, du déroulement dans le temps du programme de la manière suivante :
   
  •  1ère période (1984 – 1989) :
    Equipement du bas Calavon à partir du Canal de Carpentras, premier équipement du Sud Lubéron (partie Ouest) et adduction Durance-Bonnieux depuis le canal EDF jusqu’à Bonnieux par l’intermédiaire d’une galerie au travers du Lubéron.
  • 2ème période (1989 – 1994) :
    Equipement du Moyen Calavon à partir de l’adduction canal EDF-Bonnieux, pour pleinement valoriser ce dernier équipement très important sur le plan financier.
  • 3ème période (à partir de 1994) :
    Achèvement du Bas et du Moyen Calavon, reprise de l’équipement du Sud Lubéron, en particulier sa partie orientale.

 

Tout au long du projet, des relations continues se sont instaurées entre la SCP et les différents organismes agricoles concernés : GDA du pays d’Apt, GDA de Pertuis Cadenet, ARDEPI, Chambre d’Agriculture, etc., pour former les irrigants, réaliser des actions de démonstration, aider au choix des matériels d’arrosage.

L’aboutissement du projet doit aussi beaucoup à la mobilisation des agriculteurs très attentifs à l’avancement du programme (réunions d’information, actions de sensibilisation, fête de l’eau, etc.) et à la très forte volonté des élus locaux.
En savoir plus