Ajouter ce site à vos favoris !
 
L’eau en Provence
L’eau en Provence, un cycle naturel imprévisibleL’eau en Provence, un cycle naturel imprévisible

La Provence, soumise aux aléas du climat méditerranéen, connaît aussi bien les sécheresses les plus prolongées, que les précipitations les plus violentes, parfois dévastatrices.

Ces situations extrêmes se succèdent au fil des saisons ; elles varient d’un territoire à l’autre : il peut pleuvoir deux fois plus à Saint-Tropez qu’à Marseille une année, et l’inverse l’année suivante.

Une année de fortes précipitations peut être suivie de plusieurs années de fort déficit en pluies, provoquant des sécheresses sévères.

L’eau n’est pas rare, mais elle ne tombe pas régulièrement à l’endroit, au moment et de la façon souhaités ! C’est, en Provence, une contrainte majeure pour la sécurité d’alimentation des populations, et de toutes les activités humaines.
 

 

 
Le cycle de l'eauLe cycle de l'eau

Vous trouverez ci-dessous deux animations illustrant le cycle de l'eau :

 
 
La pluviométrie en région Provence-Alpes-Côte d'AzurLa pluviométrie en région Provence-Alpes-Côte d'Azur
 
Pluviométrie totale
22 milliards de m3 (750 mm)
  Ecoulement : 10 milliards (46%)
Evapotranspiration : 4 milliards (18%)
Infiltration : 8 milliards (36%)
En savoir plus