Ajouter ce site à vos favoris !
 
50 ans d'histoire solidaire
Un pacte de solidaritéUn pacte de solidarité

Conscientes que la maîtrise des eaux conditionne le développement socio-économique de la Provence, trois collectivités territoriales solidaires (les départements du Var et des Bouches-du-Rhône, et la Ville de Marseille) signent, en 1955, un pacte de solidarité.

Ce pacte concerne :

  • la répartition des eaux du Verdon entre les trois collectivités : mise en commun de leurs droits d’eau sur la rivière du Verdon (660 millions de m3/an),
  • la constitution de réserves,
  • le choix du maître d'ouvrage pour la conception, la réalisation et l’exploitation des ouvrages, et plus largement, pour l’aménagement de la région provençale.

Ce protocole d'accord est en réalité le véritable acte de naissance de la Société du Canal de Provence (SCP), constituée officiellement en 1957 sous forme de société anonyme d'aménagement régional.

En 1963, la société est chargée par concession d’Etat de réaliser et gérer le Canal de Provence et les autres ouvrages nécessaires à l'alimentation en eau de la Provence orientale et côtière. Ces mêmes missions lui ont été confiées par le département du Vaucluse en 1988 pour l'aménagement du Calavon-Sud Luberon. La Région, devenue collectivité locale de plein exercice, entre, quant à elle, au capital de la SCP en 1983.

Le transfert à la Région des biens de l’Etat concédés à la Société du Canal de Provence, rendu possible par la loi de décentralisation du 13 août 2004, est effectif depuis le 30 décembre 2008. La convention qui encadre ce transfert a été élaborée afin d’offrir les meilleures garanties pour les intérêts régionaux et de préserver les intérêts de chacune des grandes collectivités actionnaires associées au sein de la Société du Canal de Provence.

Ce transfert effectué dans le consensus avec les collectivités publiques actionnaires de la société, réaffirme le caractère public du patrimoine hydraulique régional,  et sa vocation à assumer durablement leur accès équitable à l’eau, pour tous les usages.